Saturday, September 27, 2008

Blog expression

Quand on aime s'exprimer librement, et parce que la nature et la société dans laquelle vous avez grandi vous y ont formé, vous espérez que le net serait cet espace de libre expression enfin accompli. Vous y allez donc sur ce grand pied de franchise. Et d'abordée vous vous cognez à des comportements excessifs. Vous vous dites que c'est un effet de la libre expression qui crée en quelque sorte cet enthousiasme enjeuni et très énergique dans ses réactions.

Vous faites même l'événement tantôt, dans cette foire d'une expression libérée et souvent sur le mode du n'importe quoi qui doit absolument sortir, si longtemps qu'il était retenu dans les boyaux de cerveaux contraints et ferrés par la culture officielle et par l'autre bout populiste aussi.

Puis, le naturel reprend son dessus. Le dénigrement tourne au harcèlement, et plus vous seriez en vue et plus vous êtes apposté en cible de ce nouveau jeu de massacre. Les plus ignares d'entre ceux qui n'ont rien à dire ont désormais la parole pour dégoiser sur toute tête qui dépasse. Les intellos et parisiens sont des cibles très recherchées si bien qu'elles déserteront le net, qui s'en trouvera plus bête encore.

Dans ce bazar des nouvelles réputations qui montent et s'effondrent aussi vite que la bourse de la bêtise, on y voit tous les génies méconnus bardés de diplômes étranges et qu'ils sont oisifs sans boulot et qu'il tentent donc tout naturellement de refaire le monde, voire de prophétiser le monde de demain. On comprend combien les incultes attendent de ceux qui ne savent pas gérer leur vie, qu'ils les informent et leur annoncent le futur. Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes : quand les aveugles mènent les aveugles dans la prochaine ravine au premier virage.

On y voit aussi, d'anciennes stars qui voudraient se refaire une brillante notoriété au polish, et par des voies très populistes du new age, sur le mode écologique, mais versé dans la déchetterie à l'arrière-goût de poubelle même scato. C'est que dans les commentateurs on trouve toute la fleur des parlers vulgaires qui s'épanchent. Il y a des débats entiers pour savoir ce qu'est une "louche à merde", quand pour ma part, le second terme m'éclaire assez et sur la nature de l'objet aussi sur la qualité de l'intervenant.

Pire encore, dans ces officines de l'espoir maquillé en médecine volée, on nous dit que le bain de siège guérit le cancer, ce qui jette quand même un doute cartésien chez un commentateur qui ose le dire aussitôt. Il sera effacé comme toutes ses interventions depuis l'origine du monde et du blog. C'est qu'on ne plaisante pas avec la loi mise en oeuvre par la direction du blog, qui modère à coup de faucille et marteau sous le chêne robur de la Justice personnelle. Et ça veut faire de la politique...

Il est un lieu commun à toutes ces expressions de la nouvelle blogolerie, c'est qu'elle est très prompte à la censure et au lynchage meutier de tout ce qui serait différent de cette expression ordinaire, c'est-à-dire qu'on s'y moque de tout esprit et surtout de l'esprit de culture. Si tu ne critiques pas tout ce qui réussit, si tu t'exprimes correctement et si tu aimes la culture et les arts ou la littérature, tu es un danger ou une menace pour ses espaces en chute libre de l'expression. Car, exprimer ce que la nature a de plus lâche et faible, comme la jalousie et les pulsions haineuses et la censure arbitraire, c'est juste user de sa liberté de s'exprimer soi mais du côté où l'on a rien à dire sinon à excréter.

Et forcément, ça n'a d'intérêt que pour le tas et pour ceux qui s'en nourriraient.

Demian West

3 comments:

pixel said...

Bien vu les aveugles en cordée:)Ca me rappelle un tableau de Bruegel.

Demian west said...

@ Pixel,

Dans ce tableau, les aveugles sont conduits par un borgne. Mais je pense que le borgne dont je parle qui conduit les aveugles par des faux discours est encore plus aveugles qu'eux.

Puisqu'il ne voit pas son ignorance néfaste.

pixel said...

Pour ce qui est des "experts"dans les forums je suis d'accord. Pour l'humanité le tableau c'est une bonne image.