Saturday, September 13, 2008

Real Ground Zero

La blogosphère est si vaste que d'aucuns s'y perdent. Ce vertige de l'expression libérée, jusque dans ses délires néo-médiévaux, provoque manifestement des effets d'auto-intrigue des personnes qui seraient dépourvues du sens critique. C'est un peu ce que la traîne du Ground Zero démontre amplement. Voyez comme des stars vaguement people et surtout connues pour leur éclat d'ignorance revendiquée, en d'autre termes qu'elles sont fières d'avoir quitté l'école avant même de savoir ce qu'on y enseignait, ces stars genre new age se précipitent dans ce nouveau champ du tout possible : où les plus incultes peuvent professer des théories sans avenir hormis dans le cirque média de la provocation.

C'est assez drôle de les voir courir des lièvres aussitôt lancés sous formes de vidéo Youtubées de 60 minutes pour faire film solide de la science. Et c'est hilarant de voir combien ces élites factices s'approprient ces théories fumeuses qui ont cet avantage, pour elles, qu'elles vont à l'encontre de ce qui est reconnu et établi. Tout juste comme leurs échecs scolaires iraient à l'encontre de l'université établie et pour éliminer les critères mêmes qui ont décidé de leurs échecs. C'est donc bien le point commun à ces tentatives, qui est de renverser la part des Lumières du monde, et pour que le plus ignorant puisse un jour gouverner des masses. Comme au bon vieux temps du fascisme révolutionnaire.

Il reste que ces mouvements de masses raffolées d'obscurité propice au camouflage de leurs propres échecs, ces masses violentent dans le même temps, les milliers de victimes auxquelles nous pouvons inclure les familles sans craindre d'être trop large. L'ignorance n'est pas un simple effet contre-théorique, c'est une violence faite aux réalités et d'une certaine façon, on y sent le désir de révision de l'histoire proche, plus aisément révisable, et qui ouvre forcément vers la révision de l'histoire plus ancienne.

Il s'est rarement produit plus outrageant que ce souvenir au Ground Zero assailli par des troupes malhabiles du net qui ne voyaient pas, en plein sol du 11 septembre 2008, que des milliers de gens se sont recueillis pour se souvenir de leurs morts. Et ces menteurs du net de dire que tout ceci est un leurre, que les victimes seraient responsables de leur propre anéantissement. Sur le net, ils nient des avions, des accidents inouïs et diffusés mondialement en ligne, ils nient des Etats, des gouvernements ; ils nient des parents et des enfants qui ont perdu leur père ou leur mère... Et cette meute qui n'est nulle part pour exercer sa vue troublée par tant d'esprit absent voudrait être la neuve lumière du monde. Quand il suffit d'un mauvais film bidonné par des lycéens dans leur garage pervers, pour les mener tous où on voudrait comme le paysan mène le taureau par l'anneau.

Franchement, l'ignorance, et qu'elle insiste à se complaire dans son état, c'est en l'homme le retour vers la bestialité et ses violences de l'entre-dévoration.

2 comments:

pixel said...

Toute cette théorie du complot est faite pour dédouaner les islasmistes et accuser les juifs.

pixel said...

va voir sur "Causeur"