Saturday, October 04, 2008

La Valeur sûre.

C'est quand le sol semble se dérober sous nos semelles bien planes d'atomes glissants qu'on est tout prêt à se rendre compte de ce qui compte vraiment. C'est mieux d'avoir de l'argent, car la misère sait fâcher les meilleurs amants quand ils traînent au lit d'une bohème entretenue comme un luxe qu'on ne saurait plus se payer à deux à table. Vous pouvez toujours essayer la formule, on y trouve vite une sorte d'usure qui amène tous prétextes habiles pour que le plus petit accroc dans la couture entre-deux s'achève en une chicane d'abord indéterminée puis définitive. C'est selon les coups qu'on les donne ou qu'on les reçoit, comme on dit tantôt à la gazette des tribunaux.

Ainsi, à l'issue de la crise financière après l'adoption arrangée du plan Paulson, les problèmes d'argents seraient-ils désormais mis de côtés dans le fauteuil pouilleux de la salle d'attente sous le poster décollé des Tournesols de Van Gogh, comme on nous le conseille à la télé. Des experts nous ont bien affirmé qu'il fallait attendre six mois dans ce sas pour savoir si nous devions soit arracher nos économies aux banques lourdement fermées au petit matin, soit tout transformer en or garanti ou en immobilier difficilement vendable. Mais il y a toujours beaucoup d'espoir en réserve, car six mois c'est plus qu'il en faut pour agir même pour le plus buissonnant paresseux enraciné dans la jungle amazonique.

C'est aussi un bon moment du temps, pour bien réfléchir à ce quoi nous tenons vraiment, hormis la rampe de la ravine ou de l'escalier qui monte, on ne sait pas encore le vrai sens que cette histoire va prendre. Pour ma part, je ne manque jamais de me référer à l'amour à la love quoi ! Car cette énergie ou félicité douce et éjouissante est plus abondante que l'argent puisque plus immatérielle d'aucuns disent irréelle, dès lors qu'on n'en connaît jamais la source de ce Nil intérieur, on peut toujours en tirer des piscines replètes jusqu'au green. Vrai, que l'énergie qu'on en reçoit est bien plus féconde en oeuvres de soi-même, en conjouissances aussi, et en surprises jamais attendues ni prévues, même par le plus fou des sages en errance sidérale et que ce promeneur-là des Amériques-Indiques est très rare quand même.

D'un autre côté, quand on a rencontré l'amour, il vaut mieux le manifester et par des dons, le rendre tangible quoi ! En d'autres termes, il faut montrer les valeurs invisibles du tout cash, pour qu'on puisse bien les compter, surtout pour l'avantage de la partie sollicitée qui aime bien voir. Car les mots sont souvent prodigues en effets, mais aussi facilement venteux que les gesticulations d'une langue versatile et changeante du serpent, et donc plus voluptueuse que voluptuaire. Ainsi, pour garder l'amour il faut le montrer comme on le fait paraventure dans les peintures de "La petite marchande d'amours", représentée par le peintre néoclassique Vien pour Louis XVI et sa Marie-Antoinette qui, historiquement, perdit la tête pour son mari tout de même. C'est un fait avéré même pour les complotistes du net en pleine révision de l'histoire des chutes de corps majestueux.

Souvenons-nous que la cour était raffolée de ces tableaux où l'on voyait une marchande sortir des petits angelots ou des amours ailés d'un petit panier, pour les vendre aux dames aisées et pré-romantiques déjà, dans leurs appartements aux marbres et à l'or fin de la seconde moitié du XVIIIème siècle. Juste avant la révolution qui sut frapper le grand coup, qui engloutit tout le rêve dedans le panier dessous les vacillités exorbitées de la guillotine.

Et nous voilà, par ses détours controuvés des soupirs tranchants de l'amour, à nouveau rendus aux portes du négoce et des coffres à bijoux des vieilles familles, mais toujours en des valeurs sûres puisque dans le même temps elles sont du sentiment. Et donc aller vers les affaires du trésor ce n'est certainement pas aller au rebours de l'amour. D'autant que là où est notre trésor on y trouve également notre coeur, disait la sagesse babylonique. C'est comme la vieille histoire crapuleuse du chauffage par la cheminée ou par la chaudière pétroleuse si liée aux nécessités de la chaleur humaine par le simple et le prime contact charnel : Il y a toujours un combustible qu'il faut aller chercher à la cave coquine, après l'avoir extrait du sous-sol, ou trancher du bois même le scier à la sueur du front d'Adam et de nos actions qui craquent comme le feu des banques qu'elles doivent alimenter par la grande gueule.

Il faut donc compter sur tout ou faire feu de tout bois. Et surtout il faut miser sur le métal malréputé vil pour les philosophes, pour conserver le plus abondant fil d'or qui se sait vêtir les âmes des plus illustres amants de théâtre shakespearien aux robes tachetées de poison fécond, que nous sommes tous dans nos rêves solitaires à deux. C'est que nous sommes pris dans un monde qui se bat encore contre l'opacité du réel, dont nous ne pourrons jamais faire quelque économie. Et si nous admirions bien le concept même du paradis, il serait une sorte de chambre d'amour bien protégée dans un coffre du luxe éminemment aphrodisiaque dans la soie et l'or entretissés.

On dit que l'argent est aphrodisiaque ! et toute top-modello, qui aime shopper les vitrines en débord sur les boulevards, vous le confirmera en actes immédiatement, ainsi que leurs amants les plus francs et donc les plus chanceux dans cette affaire de love. Pourquoi pas un voyage de noces à Genève plutôt qu'à Venise ? ne serait-ce pas plus franc du collier avec les perles et tout. Le top-modello est une guéparde aux jambes si longues qu'elles la placent bien au dessus des brumes courbées des marais quémandeurs, et qu'elle est si légère qu'elle s'envole aussitôt que fouette la molécule schlinguante du médiocre à l'affût. Vrai qu'on aime tous l'argent parce qu'il garantit l'amour plus que la pauvreté qui n'en donne qu'une illusion très brève et toujours décevante. Un amour de vacance paraît plus riche et curatif.

Finalement, la pauvreté fait l'économie des objets destinés à incarner l'amour, comme elle ferait l'économie des corps en somme et quand ils sont indispensables aux frottements et donc à la combustion des sensations que veulent les sentiments. En d'autres termes, la misère entrave le don quand l'amour et la richesse le favorisent. Il en sort encore des valeurs sûres du panier des amours.

Demian West

1 comment:

pixel said...

L'argent est l'invention humaine la plus importante et la plus mystérieuse. Cette invention nous gouverne et nous échappe. Elle nous parait controlable parce qu'elle vient de nous contrairement à la nature.Mais c'est un organisme qui nous échappe puisque personne ne peut en avoir le contrôle.Cet organisme est lancé et c'est l'Histoire.Personne ne sait où ça va mais en ce qui me concerne compte tenu du passé on va vers le mieux.L'humanité progresse.