Monday, March 12, 2007

Rachid Nekkaz déchire la République



Rachid Nekkaz est un candidat à la présidentielle en France et un homme d'idées et de médias. Il vient d'en donner une démonstration qui déchire... vue à la télé. Qu'a-t-il fait comme geste surprenant ou transgresseur, pour égaler Gainsbourg quand il avait mis le feu au billet de 500 francs si joliment et philosophiquement gravé aux armes de Pascal ? Et bien, Rachid a déchiré le document du parrainage du maire people de Noron-la-Poterie. Qui est divers droite et divers profits : puisque André Garrec avait mis en vente sont parrainage et loin du baptistère des éthiques républicaines.


Monsieur Nekkaz avait bien monté son coup contre le maire indigne du Calvados et de la France. Pour cette cérémonie impromptue des Candidates Awards, Rachid avait remis en préalable la somme de 1550 €. Puis il prit possession de la feuille du parrain pour aussitôt la déchirer devant l'oeil des caméras de LCI. C'est alors qu'il ajouta comme après une victoire cash sur l'argent roi de la République : "Monsieur le maire, je ne suis pas prêt à tout pour être candidat à la Présidentielle." Et qu'on ne s'y trompe pas, cette profession de foi du candidat ne signifie jamais que Rachid ne voudrait pas être candidat, car il en veut. Et peut-être plus que d'autres qui sont en errance d'être si prêts à n'importe quel négoce, sinon à des cultes spontanés offerts à Jeanne d'Arc, pour briller de leur meilleur profil sur nos pièces qui rient jaunes.


On sait notre ami porteur de deux cultures, et on comprendra qu'il voulait apporter un autre regard sur la jeunesse issue de l'immigration. Aussi était-il en droit de se laisser aller à quelques leçons données aux républicains qui s'abaisseraient ainsi à monnayer leurs vertus citoyennes :" Je considère que ces pratiques-là donnent une mauvaise image de la démocratie. " Lequel d'entre-nous Français, nés sous le chêne robur de Saint-Louis, oserait soutenir le contraire, hormis ceux du premier cercle du maire de Noron-la-Poterie ? Il est vrai que 1550 € représentent probablement la hauteur estimable de la cagnotte du loto au village.


Et, c'est une sorte de gambit en usage au jeu d'échecs que Nekkaz a vraisemblablement tenté. Puisqu'en sacrifiant ce pion et cette signature marchande, il aura trouvé, dans le même temps, toutes audiences pour bien faire savoir qu'il lui manquait encore quelques 50 signatures pour gagner sa candidature. Rachid est manifestement coutumier de ces coups de pub-républicaine. Souvenons-nous qu'il y a peu, il avait mis à prix, lors d'enchères cybernétiques, son appartement qui est aussi son siège de campagne de près de 100 mètres carré dans le 16è à Paris. Il avait ouvert les enchères au prix symbolique de 1 €. Si bien que d'aucuns investisseurs élyséens pouvaient connaître le nouvel effet gagnant-gagnant de la société participative, quand elle propose d'arrondir ses profits réciproques aux euros supérieurs le jour de l'échéance du dépôt des offres au 15 avril.


Cependant que André Garrec s'est déjà mis son chèque improbable dans sa poche, puisqu'il était venu pour ça. Etant entendu qu'il n'y a pas de petites affaires dans les petits dessous de ces élections qui tournent manifestement à la République qui se déchire elle-même. Et pour le plaisir des instances du spectacle qui savent surtout déchirer leur audimat.


Demian West

1 comment:

Sondage said...

Bonjour,

Dommage que les médias n'aient pas ou peu relaté cette anecdote forte interessante ! Heureusement que le net et en particulier votre blog est là pour en parler !

A l'approche de la présidentielle, beaucoup d'avis sont encore indécis. Pour mettre en avant les idées de chacun et en particulier les tendances, depuis plus d'un an, nous enregistrons les opinions des français au travers de questions de sondages.

Nous offrons aujourd'hui la possibilité de diffuser sur votre blog les résultats des derniers sondages régulièrement soumis dans notre réseau. La démarche est simple. Pour plus d'explications, consultez la page suivante : http://www.debat-politique.com/partenariat-sondage.html

Je vous souhaite le bon vote le jour J.

Nicolas