Saturday, April 22, 2006

Portrait du Marsupilami : comentActor alien Gocho de AgoraVox



On le rencontre à tous virages et coins et maisons secrètes dans AgoraVox le journal CityOuane. Où il balance ponctuellement sinon ponc'Duellement ses comentActivities, qu'il met en lien avec d'autres sites culbutés ; pour le coup qu'il s'y est introduit le marsupial jaune à pois noirs : c'est Le commentActeur de tous articles du bazar du souk du Grand Caïro, et qu'il se pseudonyme th'"Marsupilami".

Il est vrai, qu'il tente plus ou moins d'organiser "la panique à Champignac" des vieilles familles des Spirou et consorce. Il y réussit même paraventure. Car, il truffe, du meilleur chien, ses commentaires de liens exquiCucuses ; et qu'ils nous renvoient tous vers l'ailleurs, rimbaldien assez, de temps en temps. Quand il ne pique pas du net'z sur son clavier à cause de son couperosé de Provence de chez rouge qui bouge encore.

Il s'est même un peu décrit récemment, en pull devant son ordi à 100° du fréro Farenheit, mais sans moufles en hiver. Il loge dans une sompteuse maison de retraite, ah ça ! pour lui tout seul, qu'il chauffe à 16° en hiver.
Ce qui est bien, mais qui doit faire fuir ses copinettes, mazettes infirmières de la piquouse d'extrait de puma, et à heure fixe : genre il fait froid qui tue l'amour, chez lui. Mais, retenuement il les déshabille du regard (pas seulement) tout-ailleurs chez son tailleur qui est riche, comme le dit la méthode du Ionesco des vieilles langues, qu'on use sur les boutons des muses ultimettes.




En fait, il est probablement ce der-résistant de la gauche extrême qui s'escache derrière ses murs tout en sacs de sable. Et, surtout pour que nul ne le retrouvât, jamais, dans sa thébaïde de pandectiste des nouvelles formules de loi, qui se mettent en lien sur le net.

Car, à-certes il a compris que la liberté est individuelle. Et, que cette-ci est la plus pretious des valeurs dont nous sommes responsables et selon nos actes. Aussi, faudrait-il la cultiver le plus tôt possible : pour qu'elle éclate quand l'âge est venu et qu'elle y agisse, enfin, comme un instinct au vif, de la plus sûre expression libre, et sur not' net où elle y est comme chez elle : Comme le Marsupilami gîte sur l'AgoraFox des journaux CityOuanes.

Bravo Brava Braverie au Marsupil'Ami, c'était bien mais ne recommencez pas.

Demian West

1 comment:

MDV said...

Mais Agoravox, c'est quand même pas mal puisque je viens juste de tomber sur vos commentaires à vous, Demian, ce soir.

Outre le fait que nous avons des opinions communes, j'ai beaucoup apprécié votre style, qui passe avec une véritable jouissance du sérieux le plus correct aux excentricités les plus poétiques.

Cordialement à vous relire - ici et sur Agora :

MDV ;O)