Friday, July 11, 2008

La blogosphère stagnecouille

Où que l'on aille, la blogosphère et les pseudodo-pouvoirs qui s'en réclament stagnemortent, rament-et-tombent et même je me mets à penser qu'ils rampequenouillent. Il suffit d'aller zyeuter les articles mortecouilles d'Agoravox pour saisir que le net webrute devient un gros bourrage de textes pour ne rien dire du tout.

Chez Quitterie Delmas, ça va mieux car elle y croit : elle a la foi en elle ce qui est trèstout demianique. Je n'ai donc rien d'autre à dire que j'en suis content car ça fulgure...et elle ne censure jamais : on l'aime et elle est tzarriblement astrale.

Chez Crouzet-qui-c'est on y voit des gens qui causent de trucs et de machins pour eux-mêmes. C'est étrange et même pas surréaliste copié-collé-au-talon. J'ai même flirté avec Rue89 pour y aller voir si j'y étais comme Jésus et les deux lardons, et je suis reparti aussitôt, tellement c'est pareil depuis des mois tous pareils et qu'ils font des années.

Ca sent la fin d'un truc qui n'a même jamais pris ou commencé. C'est-à-dire qu'on pourrait lire des articles genre Journalisme Citoyen pendant des années, mais sur absolument rien. Pas de sujet, ni de contenu, même pas du style car inexistant comme une exigence de platitude ségolénique.

C'est la blogosphère de l'après-hystérie, quand ils disaient qu'ils allaient renverser tout ce qui était d'avant le plastique et le formica des cuisines outre périph'. Aujourd'hui, on ne voit plus Revelli qui est probablement fuitique en vacance avec sa femme dont Crouzet a mis la photo en ligne. J'en ai pas crevé mes glazes tellement elle est banalisée, et qu'on a quand même Carla à l'Elysée pour montrer la voie des belles femmes et toutes maîtresses. Bref, tout ceci est si décevant que j'espère que tout se casse la gueule, pour que des neufs entrepreneurs nous remettent le couvert mais avec des fourchettes et des cuillèrettes en argent où tu te vois dedans pour te peigner Demy de sa luxuriante splendeur.

C'est clair ! Pas d'erreur ! à la rentrée des crastes tout s'effondre...

12 comments:

Anonymous said...

Dans "au nom de la rose" les pauvres se disputent les épluchures jettées depuis les hauts remparts du monastère. J'ai le sentiment que dans les journaux citoyens les news ont remplacé les épluchures.

Pixel

Demian west said...

Salut Pixel,

C'est pourquoi il faut leur parler en épluchures bien épluchées.

Haddock said...

genre peaux de bananes ,

Demian west said...

Salut Cap'tain chez les vivants ! hi hi hi !

J'en ai profité pour repeinter les couleurs du blog du sol au plafond du casque.

pixel said...

C'est beau comme tout et en même temps singulier, ta déco.
J'ai vu que tu soutenait l'art des caraïbe tu as raison car ils ont des artistes exceptionnels.

Anonymous said...

Salut Demian salut Pixel , comment allez-vous très bien ? la vérité c 'est sympa cette présentation , sur avox en ce moment l' art des 35 heures , ou comment gagner sa vie en à rien fésir en attendant le jour de paie ...Dans le rôle du parleur en chef un certain Sisyphe genre cadre de vélo...

Demian west said...

Les trolls sont de moins en moins nombreux mais avec 50 pseudos...on a vu.

Ca sent la fête au village mais moins qu'une sous-préfectorale...hi hi hi !

pixel said...

Salut Had
Je trouve ça louche de prendre le pseudo d'un type qui
sempiternellement remonte un gros cailloux au sommet d'une montagne pour le voir redescendre. Quitte à adopter le pseudo d'un qui faisait dévaler les cailloux, j'aurais pris Galilé.

Anonymous said...

T'as raison Pix , il devait penser que ça ferait joli , mais avec un joli pseudo faudrait une belle écriture ...c 'est un neuneuniais ...

Demian west said...

Ca fait intello camusien germanopratin qui aime les pralinés qui rollin'stona.

Mais le sait-il seulement ?

Anonymous said...

y sé rien mais y dit tout , il a jamais eu la satisfaction rollin-stoning

Anonymous said...

anonimous said