Wednesday, July 23, 2008

Vite le référendum TSS !

On les a vu en troupes de l'enfer honnir Sarko avant le vote à Versailles de la Réforme de la Constitution. Qui de vomir Jack Lang, parce qu'il a voté selon sa conscience et non pas selon des consignes venues du XIXème siècle de la troupe d'une seule tête. Qui de critiquer Sarkozy, sa femme, son fils, son chien, sa voiture, son Peuple, ses origines, sa mère, ses chaussures, sa taille, ses copains, ses artistes et ses effets de médias...

Qui encore de chercher tous prétextes pour dénigrer en bloc toutes les réformes, que celles-ci soient bonnes ou préalablement demandées par la gauche agonisante. Et qui, finalement, de se jeter dès l'ouverture de cette réforme dans des entreprises de référendum, pour jeter le roi en-bas de son plus haut-siège sur le soyle de parterre badaboum. On peut assurément miser qu'il y aura tant de référendums mis en oeuvre qu'il y aura des embouteillages au portail "tout.sauf.sarko.com" et qu'ils se mangeront entre eux. Et donc, qu'il n'y aura probablement qu'un seul référendumoïde qui passera la membrane de l'ovule et pour demander s'il s'agit d'un garçon ou d'une fille. Autant confier l'affaire à Gala et restez-assis !

C'est ainsi que le français frustré résonne, et qu'il sait profiter des avancées tendues par ceux-là-mêmes qu'il hait. Car c'est bien de la haine à ce degré, quand on voit tout en noir comme si penser signifiait baisser le rideau de tout le business des Lumières. Ajoutons à ça cette obscurité de l'anonymat qui démontre bien que le contempteur veut se cacher par ses propres effets de pénombre.

Nous vivons dans une époque de menteurs et de trompeurs, d'hypocrites pis encore que sous la reine Victoria. On pourrait penser à une sorte de refoulement sexuel pratiqué par toute une classe militante. A l'instar des Peuples qui détestaient le sexe duquel ils provenaient, et pour mieux se montrer qu'ils l'aimaient trop : puisqu'ils le faisaient beaucoup en cachette. Tiens ! tout comme nowadays.

Et quand c'est le mensonge qui vient à régner, ce sont les pires actes qui seraient bientôt exigés par le Peuple lui-même qui veut juste laisser exprimer sa rage d'être seulement le Peuple. Heureusement, ce ne sont que les petites ou moyennes élites qui s'excitent dans leur coin, je veux dire : celles qui ont tout de même la parole, et sur le net aussi. Car les plus pauvres sont, comme et depuis toujours, enferrés dans le silence qui est la seule chose qu'on quémande d'eux. Certes, ils se taisent mais aussi, ils finissent toujours par voter.

On se demande qui a pu voter Sarkozy l'an dernier : et la réponse est : forcément ceux que nous n'entendons pas. Puisque tous ceux que nous entendons se plaignent de cette autre moitié du pays, qui a voté Sarkozy. Il me semble que le plus puissant est cettui qui parle moins, pour s'exprimer en plein drap et uniquement le jour venu du scrutin. Car là est le vrai pouvoir. Tout le reste n'est que reste de gesticulations inutiles à destination de tuer le temps, jusqu'à la prochaine élection... sinon d'une ré-election vu le grand pied des misérables qui va dans le grand train des choses.

Tout compte fait, la société est pleine de croche-pieds, mais le monde quant à lui ce semble bien fait. Car on y constate toujours et depuis la Babylone salomonique que "les chiens qui aboient ne mordent jamais" : ils te lèchent même la main.

1 comment:

pixel said...

Les socialistes se sont chopés Jack pour le dérouiller et le sacrifier pour qu'enfin quelqu'un expie pour leurs erreurs.
C'est marrant il ont été moins méchant avec Kouchner. Vivement le congrès qu'on se marre un peu.