Thursday, July 17, 2008

Y a-t-il un coupable dans la salle ?

C'est un bon père de famille qui se rend à sa pharmacie pour bosser. Parvenu sur le parking devant sa boutique, il est capté par un accident qui vient de se produire et il tente de retenir le numéro d'immatriculation du véhicule en fuite. On saura plus tard que notre homme est très impliqué dans les intérêts sociaux et des associations tout comme sa femme.

Après tous ces événements un peu éreintants, il peut enfin bosser et pour des heures comme il convient. Trois heures après, un type fracasse la vitre de sa bagnole sur le parking, et le SAMU arrive aussitôt pour tenter de sauver le bébé qui étouffait dans la fournaise d'une tire plaquée sous le soleil de midi en pleine chaufferie du mois de juillet. Et c'est pas de chance, c'est le baby du pharmacien le bon citoyen.

Le pharmacien détourné par l'accident et son devoir de citoyen en avait oublié que son bébé était apposté sur le siège arrière de sa voiture. Et que nous étions en juillette, ce qui ne pardonne pas, après même une heure tapante de l'astre du jour qui était en plein business de la mort.

On imagine le déstastre familial quand on leur aura annoncé que le bébé est mort. Tout comme au JT on nous l'a annoncé dans l'horreur conjointe d'une autre famille, dont le père divorcé à pendu ses deux fillettes et s'est pendu à son tour dans la villa de la spousa divorcée et tout pour orfévrir sa vengeance bestiale.

Le bébé est-il mort par la faute du père ? ou par celle du fauteur d'accident, ou encore à cause du fait que le père n'avait jamais été en charge du bébé dans sa voiture : et donc qu'il a oublié l'enfant. La faute au destin et on n'y peut rien quand c'est ficelé comme ça. Certes, s'il y avait eu quelque parking couvert voté au conseil municipal ; mieux encore, si l'accident s'était produit ailleurs dans la vaste échelle du temps, le bébé serait encore vif et pour 100 ans au moins.

Le père, écrasé par cet accident ou cet étourderie dont il pense qu'elle a été la cause de la mort de son bébé, doit forcément penser à payer sa grande faute d'une manière ou d'une autre. Il voudrait s'effacer et peut-être effacer tout le monde avec lui et dans le même chaudron de la honte. Que rien de tout ceci du monde ne fût jamais.

C'est la signature des grands drames de l'antiquité, et ça s'est joué sur un vulgaire parking dans une bagnole banale et pour une famille comme toutes les autres. Hormis que ça leur est tombé dessus, et qu'ils n'oublieront jamais ce piège des circonstances, qui ont détruit leurs vies, au moins trois...

Moi, ça me donne la nécessité intérieure de ne jamais chercher le coupable, et de ne pas juger ni de condamner. Car franchement, là je sais plus, et je suis juste content que ça ne m'est pas arrivé. Car ça pourrait m'arriver demain, quand je ne m'y attends pas du tout... comme un aigle fond sur toi et que tu es sa proie sans plus de ressources de lui échapper sur l'instant...

14 comments:

Anonymous said...

La vérité , quand la fatalité s' emmêle les pédales avec des éléments fortuits voilà un résultat des plus tragiques .

pixel said...

La leçon de ce drame c'est l'équilibre qu'il faut savoir garder entre sa vie sociale et sa vie familiale ou intime. Le sur investissement dans l'un de ces domaines se fait au détriment des deux.

Demian west said...

C'est sûr que le surinvestissemnt du gars au profit des querelles d'assurances et leurs profits vallait moins que la vie d'un si fragile baby, puisque c'était le sien. Et, à vouloir être trop bien respecté socialement, on en devient un monstre d'une minute à l'autre.

Pour aider le monde, commençons à bien protéger les nôtres et ceux que nous aimons... après on verra...

pixel said...

Et c'est a rapprocher de ceux qui pensent que tous le malheur et aussi tout le bonheur peut venir de la politique et qui en oublient le pouvoir d'agir individuel.La vérité est obligatoirement entre les deux.

Demian west said...

De la même façon, on sent bien que la rigidité des rôles dans le couple qui se voudrait trop idéal et conforme à des modèles finit par produire des monstruosités.

Je veux dire que le mari était si peu accoutumé à s'occuper de son enfant dans ce cas de figure, qu'il a aussi vite oublié qu'il en était en charge.

C'est comme un gars dont la femme lui interdirait de faire la vaisselle, car il la fait mal. Et qu'à la fin, il devient coupable de l'avoir toute cassée la seule fois qu'il est contraint de la faire quand même...

Ils avaient probablement tout faux et le destin est entré par la faille...

En fait, il ne faut pas trop faire les choses comme les autres voudraient nous y contraindre, même pour notre bien. Car alors, quand ça merdskoï grave, on peut difficilement dire qu'on n'est pas coupable, au moins d'avoir laissé faire.

Il faut assumer son rôle d'emblée et alors on a sa conscience pour soi.

pixel said...

Les lois de la nature sont implacables et dénuées de sentiments. C'est elles qui ont tué l'enfant mais nul ne peut ignorer les lois et a fortiori les lois de la nature qui ne dérogent jamais a leur application.

Demian west said...

De toutes les façons, quand la leçon est trop coûteuse elle n'est plus une leçon de rien. Juste un fait brutal qui manifeste la vacuité du monde. Et normalent ça doit rendre tout le monde fou.

C'est la seule leçon de cette tragédie qui recommencerait chaque fois que les mêmes causes seraient réunies.

On notera que la raison et ses conseils ne sont d'aucune aide quand l'oubli s'en mêle et les gestes incontrôlés mi-conscients de la vie quotidienne.

pixel said...

Oui et c'est notre condition humaine, parachuté dans un monde auquel nous ne comprenons pas grand chose et qui nous puni de notre ignorance. Demain j'organise une pétition et l'envoi à qui de droit pour m'élever contre cette injustice.

Anonymous said...

Vous avez tout dit par le comme il faut .

Quel poids il va trainer ce père orphelin maintenant ...

Anonymous said...

faut'y faire comment pour s 'idendifier ici , please ?

Haddock von Moulinsart

pixel said...

Saïd Haddock von Moulinsart
Remplir username,password avec le même blase et cocher name URL .
Amitiés à Tintin

Anonymous said...

maerci saïd Pixel

Anonymous said...

en fait ça marche point

Anonymous said...

mais je salue l' intention...

Had